Apprendre la PNL : La Généralisation

par / mardi, 23 avril 2013 / Publié dansApprendre la PNL, Dictionnaire

Généralisation : une Caractéristique du Métamodèle de la personne

Processus par lequel une personne utilise une expérience personnelle pour en déduire une conclusion qu’il va généraliser; il l’applique à toutes les situations similaires ou s’approchant. Une partie d’une expérience devient la représentation d’une catégorie entière.

  • La généralisation est apprenante, elle fait partie du processus à la base de l’apprentissage.Elle nous permet le transfert de savoir et de compétence.
  • En même temps, la généralisation peut cependant conduire aussi à une pensée limitée où les situations ou les personnes seraient « soit tout blanc, soit tout noir ». Exemple : un chien qui a mordu le sujet génère la peur de ce chien.
    La généralisation conduit à avoir peur de tous les chiens, car « tous les chiens mordent ».
Les généralisations sont un révélateur efficace de nos croyances.
Comment repérer les généralisations, chez vous-même ou chez vos interlocuteurs ?
  1. L’utilisation de quantificateurs universels : Toujours, Jamais, Tous , Personne, Tout le monde, Tout le temps, à Chaque fois…
  2. L’utilisation d’ opérateurs modaux : il faut, je dois, je suis obligé, je n’ai pas le choix, je suis incapable, je ne peux pas …
Comment dissoudre le processus de généralisation de notre interlocuteur ?
1- Suite à un quantificateurs universel :
  • Rechercher un contre exemple : Exemple : Je m’énerve à chaque fois
  • Se demander ou lui demander : n’y a-t-il pas une fois …?
  • Insister sur le terme : vraiment Toujours ?

2- Suite à un opérateur modal :

  • Poser une question adaptée :Exemples :
    • « Je dois me taire » => « Que se passerait-il si vous ne vous taisiez pas ?« 
    • « Je ne peux pas » => « Qu’est-ce qui vous en empêche ? »
Taggé sur : ,

Laisser un commentaire

TOP